Le Centre Bouddhique International

Commémoration de la nonne Sanghamitta
L’Association Bouddhique Internationale a l’honneur de vous inviter à la cérémonie de commémoration de la nonne Sanghamitta qui aura lieu le 11 décembre 2016 à 15H00 au Centre Bouddhique International du Bourget.
La nonne Sanghamitta était la fille de l’empereur Asoka (304 BC – 232 BC) et la soeur de l’Arahant Mahinda, qui a introduit le Bouddhisme au Sri Lanka au 3ème siècle avant J.C. Après l’établissement du Dhamma du Bouddha auprès du roi Devanampiyatissa (250 BC – 210 BC) par la guidance de l’Arhat Mahinda. La reine épouse du Râja Devanampiyatissa souhaitait devenir Bhikkhuni. Quand le roi fit part du voeu pieux de son épouse à l’Arhat Mahinda, il lui dit qu’il n’avait pas la qualité d’ordonner des Bhikkhuni car cela devait être fait par des Bhikkhuni déjà ordonnées. L’Arhat Mahinda suggéra alors au roi de faire part de ce souhait à l’empereur Asoka pour que ce dernier envoie des Bhikkhuni au Sri Lanka à ces fins. Alors l’empereur Asoka requit sa fille la nonne Sanghamitta de se rendre au Sri Lanka avec une délégation composée d’autres Bhikkhuni. Elle parti de Sanchi en Inde du Nord et elle débarqua au Sri Lanka par le port de Jambu Kolapatana. En arrivant, elle porta avec une pousse de l’arbre Bodhi de Buddhagaya pour la faire planter au Sri Lanka. Ce fut chose faite dans la ville sacrée d’Anuradhapura, la première capitale royale de l’histoire du Sri Lanka. Pour commémorer cet évènement important dans l’histoire du Sri Lanka et pour honorer la nonne Sanghamitta et à travers elle les femmes en général, particulièrement à l’honneur dans la tradition bouddhique, nous organisons cette journée. Pour commémorer la plantation de l’arbre Bodhi au Sri Lanka, le Centre Bouddhique International va offrir un arbre Bodhi à une pagode vietnamienne située en France.

 


 

Les cours de philosophie bouddhique

Nous avons le plaisir de vous annoncer qu’à partir de janvier 2016, des cours de philosophie bouddhique seront donnés par Lambrou Thierry, tous les Lundis de 18H30 à 20H30, au Centre Bouddhique International. Nous pratiquerons des tharifs très raisonnables à nos étudiants en leur proposant une participation de seulement 50 Euros  par trimestre.
En espérant que vous manifesterez un vif intérêt pour ces enseignements, nous serons très heureux de vous accueillir à ces fins.

Dhammapada

(Trésor de Vérité) Avec récit et commentaires

IMG_20151205_171613

Nous avons l’honneur et le grand plaisir de vous annoncer qu’une traduction complète du Dhammapada est désormais disponible au Centre Bouddhique International. Il s’agit d’un ouvrage volumineux de plus de 500 pages qui relate toutes les histoires populaires et traditionnelles de l’époque du Bouddha en relation avec les 423 versets du Dhammapada avec les traductions littérales des versets en question et leurs traductions explicatives également. Nous tenons à chaleureusement à remercier toutes les personnes, traducteurs, correcteurs, etc. qui ont rendu possible l’impression de cet ouvrage. Puissent-ils acquérir un grand mérite grâce à cette œuvre de bienfaisance et puissent tous les lecteurs soient inspirés par la voie directe du Satipatthana qui conduit à Nibbâna


Le Bouddhisme n’est pas une croyance au sens traditionnel du terme ; c’est un mode de vie, Le Bouddhisme une manière de se comporter vis-à-vis des choses, des personnes et des événements, en actes, paroles et pensées, une hygiène mentale radicale conduisant non pas une « adaptation » au monde ou à un refus du monde mais à une transcendance de celui-ci. Il n’impose pas de suivre aveuglément une série de propositions  dogmatiques mais invite à « voir », constater et comprendre par l’expérience personnelle  afin  d’agir armé d’une sagesse toujours plus profonde
Cette sagesse est la vision directe dans la véritable nature de tout ce qui existe : impermanence, insatisfaction et vide de réelle substance, seule cette sagesse nous permet d’aller jusqu’au bout dans l’implication de ces trois caractéristiques. Elle conduit au détachement et au renoncement à toute idée de « moi », et permet de détruire les racines de toute souffrance : haine, convoitise et illusion.Être bouddhiste c’est placer sa confiance dans les « Trois Joyaux » (ou Refuges) : -1- le Bouddha (celui-ci n’étant pas révéré en tant que
personne  mais comme représentation de la sagesse suprême, idéal de perfection accessible à chacun par ses propres efforts); -2-l’Enseignement (en tant que vérité ultime, vision des choses telles qu’elles sont) et-3- la Communauté des Nobles Disciples (en tant qu’exemple de vie vertueuse), et les prendre comme guides .Être bouddhiste c’est accepter les principes de base enseignés par le Bouddha et travailler à leur vérification par la pratique de la culture mentale (ou « méditation »), c’est avoir compris la nécessité de vivre selon les préceptes moraux fondamentaux.Principes de base
«Les Quatre Nobles Vérités :-1- omniprésence de l’insatisfaction,-2-l’origine de l’insatisfaction est la convoitise– 3-cette insatisfaction peut cesser-4-le chemin qui conduit à la cessation est le « Noble Sentier Octuple » reposant sur les trois fondements: Don, Moralité, Culture Mentale.
Les Trois Caractéristiques : tout ce qui existe dans l’univers relatif est :-1- impermanent,-2-source d’insatisfaction ou de souffrance-3- vide de réelle substance (« sans soi »).
La Production Conditionnée : toute chose dans l’univers existe en raison de causes déterminantes et détermine à son tour d’autres choses, rien n’est un commencement en soi  ou une fin en soi, (la seule exception étant l’Arahat, l’être pleinement libéré).Kamma : c’est l’action volitionnelle consciente, l’intention ; elle peut être bénéfique et conduire à l’extinction de la souffrance ou mal orientée et source de souffrance. Les effets du Kamma fonctionnent selon le principe d’action et réaction appliqué au domaine moral.
« Renaissance » : réorganisation des énergies vitales en fonction des affinités développées dans le passé, conséquence des actes volontaires et conscients, et produisant des êtres vivants à différents niveaux d’évolution.
Nibbana : extinction de la souffrance par l’extinction de la haine, de la convoitise et de l’illusion, mettant fin à toute possibilité de production d’énergies sous forme d’êtres vivants. C’est la Paix ultime dont la saveur est expérimentable dans cette vie même.

 

Le Centre Bouddhique International fut créé en 1989 par un moine sri lankais du Theravada, le Vénérable Parawahera Chandaratana. Il se veut un lieu d’étude et de pratique de l’enseignement de Bouddha dans sa forme originelle et sans altération.

– en voiture par la porte de la chapelle et l’autoroute A1 sortie LE BOURGET ou par la porte de la Villette et la N2.

– en RER la ligne B du RER direction CDG depuis Paris station LE BOURGET

– en métro ligne n°7 station LA COURNEUVE puis Bus n°152, 607A, 607B ou n°1.

C.B.I.
7, rue Cité Firmin Bourgeois
93350 LE BOURGET
Tel. 01 48 35 37 61
Mob. 06 65 04 55 70

courriel :
centrebouddhique@yahoo.fr
secsaff@yahoo.fr
chandaratana2008@gmail.com